Une jeune fille se suicide après sa garde à vue et l’examen forcé de son anus par la police?

La jeune adolescente de 18 ans s’est pendue deux jours après sa garde à vue. Elle avait été entendue par la police dans le cadre de la violente agression d’une autre lycéenne dans l’enceinte de son établissement.




Une jeune femme s’est suicidée vendredi à Pontarlier (Doubs), après avoir été placée en garde à vue pour l’agression d’une autre jeune fille dans son lycée, sur fond de rivalité amoureuse, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La lycéenne de 18 ans a été découverte pendue à sa maison par sa mère. Elle n’a pas survécu, malgré son transport à l’hôpital avec un pronostic vital engagé, a indiqué la procureure de la République de Besançon Edwige Roux-Morizot. Une autopsie a été ordonnée pour déterminer les circonstances exactes de son décès.

Rivalité amoureuse

Mercredi, cette élève de seconde gestion-administration avait été placée en garde à vue avec sept de ses camarades –six filles et un garçon– dans le cadre d’une enquête ouverte après l’agression d’une autre jeune fille dans l’enceinte du lycée Xavier Marmier de Pontarlier.





Cette autre lycéenne avait été violemment rouée de coups de pieds et de coups de poing par le groupe d’adolescents pour une histoire de rivalité amoureuse. Une rixe aux allures de guet-apens, selon L’Est républicain. La victime avait été hospitalisée, et avait reçu trois jours d’interruption temporaire de travail.

Cellule d’écoute psychologique

Parmi les membres du groupe placé en garde à vue, cinq ont été remis en liberté avec une convocation devant le juge des enfants, dont la lycéenne qui s’est donnée la mort, et trois ont été remis en liberté sans poursuites judiciaires.

 

Une cellule d’écoute psychologique a été mise en place depuis lundi au lycée Xavier Marmier, a indiqué le recteur Jean-François Chanet dans un communiqué.

 

Il est possible que la jeune fille se soit suicidé à cause des humiliations de la police interdiction d’aller dans les toilettes sans un policier et en garde à vue la police vous enlève vos lacets votre ceinture et examine votre anus une méthode barbare héritée de la Gestapo destinée à faire avouer les témoins de la torture psychologique; privation de sommeil en mettant un faux ivrogne qui frappe la porte toute la nuit etc un peu comme Guantanamo !

Pour cette jeune fillé elle a été humilié et violée par la police et peut être se sentant salie elle s’est suicidée?


Source : http://khayel.over-blog.com/2017/03/une-jeune-fille-se-suicide-apres-sa-garde-a-vue-et-l-examen-force-de-son-anus-par-la-police.html

N'hésitez pas de partager et d'ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *