Franky invente un skateboard volant, mais pour vendre sa création, il doit quitter la France !

Quand Franky Zapata présente son invention au public Français, sa création devait être considérée comme révolutionnaire. Cependant l’euphorie n’a pas duré longtemps, parce qu’il a été convoqué par les autorités françaises.




L’inventeur du Flyboard Air a bluffé tout le monde avec son skateboard volant à réacteur à propulsion. Celui-ci était certain de réjouir de nombreux ampureux de nouvelles technologies : un pari gagné vis-à-vis du public, mais qui malheureusement n’a pas eu le même impact sur les autorités.

En effet, les autorités refusent de voir voler un Flyboard Air dans le ciel français ! Sur internet l’inventeur déçu par cette décision a poussé un coup de gueule, surtout à cause du traitement qui lui a été réservé. Convoqué par la gendarmerie, Franky Zapata a été sommé d’arrêter d’utiliser son engin sous peine d’être traduit en justice !


Dépité de ne pas pouvoir utiliser son engin en France, Franky a pu compter sur le soutien de nombreux internautes et aussi des médias. Il affirme :

« Je vous laisse imaginer ce que je ressens après avoir fabriqué « made in France » plus de 10 000 Flyboards. Depuis plusieurs jours, je suis en contact avec les autorités compétentes, mais personne ne veut se mouiller. Aujourd’hui, aux dernières nouvelles, ils me mettraient peut-être « dans une cage » dans une zone semi-militaire, où personne ne pourrait venir me voir ou me filmer. Vous imaginez bien que je n’ai pas créé cette machine pour voler dans une cage. Bref, on disparaîtrait partiellement ».

Face à cette désolante situation, Franky Zapata a pris une décision difficile mais s’impose comme la seule chose à faire : « J’ai juste la nausée de voir ce potentiel perdu dans mon pays. Je vais être obligé, avec le plus grand des regrets, de quitter la France ».



Source : lepetitbuzz.fr/ce-francais-invente-un-skateboard-volant-mais-pour-vendre-son-invention-il-doit-quitter-la-france

N'hésitez pas de partager et d'ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *